Résolutions du seminar de la femme                 

Résolutions du seminar de la femme

Le séminaire de la femme selon le point de vue de l'Islam, inauguré le 15 Avril 1982, à l'Université «AI-Zahra», par la lecture du message de l'Imam Khomeiny, a mis fin à ses travaux de trois jours par la publication d'une résolution.

Des conférences ont été prononcées, des tables-rondes organisées et des études présentées au cours du séminaire, par des personnalités compétentes dont nous aurons le plaisir de faire connaître les objets dans nos prochains numéros. Voici la traduction de la résolution.

La résolution du séminaire de la femme dans l'Islam, tenu du 26 au 29 Farvardin 1361 (15-18 avril 1982), avec la participation de nos sœurs, membres de différentes institutions révolutionnaires de tout le pays, au sein de l'Université Al-Zahra, a été élaborée et mise au point comme il suit:

1- Nous reconnaissons Fate­meh Zahrâ (que la bénédiction divine l'accompagne) (1) comme l'unique exemple sauveur de la femme, dans ses responsabilités familiales et sociales, et déclarons comme étant l'essence même de l'impiété et de l'idolâtrie les exemples et les modèles présentés, de nos jours, par l'Est et l'Ouest. Sont rejetés et condamnés par les Musulmanes tout autre modèle et tout autre héroïne à suivre que Hazraté Fatemeh Zahra, et tout autre artifice semblable: nous les combattrons de toutes nos forces.

2- Nous, dont tout l'être est empreint d'amour pour Kho­meiny, c'est avec toutes les par celles de notre âme, toutes les gouttes de notre sang, et aussi en tant que représentantes de nos martyrs, que nous renouvelons notre pacte avec l'Imam iconoclaste, implacable et ennemi de l'impiété, et qui a octroyé à la femme une valeur et une spiritualité particulières.

Nous sommes décidées de défendre avec tout notre être les idéaux sacrés de notre Imam qui comprennent tout l'Islam, et de sauvegarder partout où nous serons, dans l'axe de l'exercice du pouvoir du faghih (vélâyaté faghih1 notre Islam pour lequel nos martyrs ont donné leur sang. Nous ne permettrons à qui que ce soit, quelques fonctions qu'il occupe, quelque doctrine qu'il professe, de manquer de respect à la sainte doctrine de l'Islam.

3- Nous proclamons à toutes les femmes du monde que c'est uniquement par l'Islam que la femme peut être sauvée, qu'elle pourra se mettre à l'abri de la servitude, de l'iniquité et du manque de personnalité qui lui ont été imposés, sous différentes formes et diverses manières, durant des siècles et à l'époque présente. A vrai dire dans l'ordre culturel de l'Occident, l'émancipation est une échappatoire, un masque d'hypocrisie et la servitude même.

4- Tout en croyant, dans le cadre des règlements islamiques, à la légitimité de l'exercice des devoirs sociaux pour la femme, nous considérons cependant comme un devoir sacro-saint le foyer familial et nous recommandons à nos sœurs, dans l'exercice de leurs fonctions, de donner la priorité à la famille et à l'éducation de leurs enfants; elles pourront toujours vaquer aux activités sociales si elles ont du temps libre et si elles en ont la possibilité.

5- Nous demandons au gouvernement de la République islamique de déployer ses efforts tant par le moyen des mass-­média que par celui de l'enseignement pour aider à la résolution des problèmes concernant les femmes, d'élever le niveau de leur culture, dans la société, à tous les stades des études scolaires et universitaires.

6- Nous considérons le voile islamique qui a été l'inestimable linceul de nos sœurs au cours de la journée du 17 Chahrivar (Jour des martyrs), comme l'unique symbole de la musulmane. Nous attendons instamment que le gouvernement de la République islamique s'efforce de généraliser le port du voile dans toutes les couches de la société.

7- Nous demandons au Majlis islamique qu'il approuve et vote activement, sans tarder, des lois fondées sur les préceptes de l'Islam, pour la sauvegarde des droits et de la dignité de la femme qui, durant des siècles a souffert la servitude imposée par les iniques et qui, aujourd'hui, devra respirer le parfum de la liberté et de la personnalité digne, humaine, dans l'espace sacré de la République islamique.

8- Il est indispensable de créer une organisation adéquate islamique comprenant les femmes du Hezbollah (parti de Dieu, parti de l'Islam) pour l'approfondissement de la culture musulmane, la réalisation des droits islamiques, et le développement de la culture animatrice de l'Islam dans le monde entier. Il est donc nécessaire que tous ceux qui sentent avoir des responsabilités à remplir agissent sans plus tarder dans le sens de la création d'une telle organisation.

9- Nous présentons nos remerciements aux mères, aux sœurs et aux filles des martyrs, ces championnes de la résistance et du sacrifice, et nous proclamons que nous sommes décidées comme toujours, de nous dévouer de toutes les manières possibles, dans la voie de l'Islam et de l'Imam.

Salut à l'Imam iconoclaste de la communauté, le grand Khomeiny!

Salut aux vaillants combattants de l'Islam!

Salut aux mères, sœurs et veuves des martyrs, modèles de résistance et de dévouement!

 

(1). Fille du Prophète, épouse de l'Imam Ali, et mère des 2ème et 3ème Imam, Hassan et Hossein.








Skip Navigation Links
CitationsCitationsExpand Citations
ActualitésActualitésExpand Actualités
BiographieBiographieExpand Biographie
Lettres et messagesLettres et messagesExpand Lettres et messages
Recueil de poémes de l'imam Recueil de poémes de l'imam Expand Recueil de poémes de l'imam
ŒuvresŒuvresExpand Œuvres
ArticlesArticlesExpand Articles
TestamentTestamentExpand Testament
SouvenirsSouvenirsExpand Souvenirs
Points de vuePoints de vueExpand Points de vue
ConstitutionConstitutionExpand Constitution