Le testament de l’Imam Khomeyni, une feuille de route pour l’avenir (1/2)                 

Le testament de l’Imam Khomeyni, une feuille de route pour l’avenir (1/2)

 

 21 ans après le décès du Fondateur de la Révolution islamique, l’Imam Khomeyni, "Que sa demeure soit au paradis", il serait juste de dire que ses pensées continuent, toujours, d’éclairer la voie de tous ceux qui, dans le monde, aspirent à la liberté.

Depuis les premières années de la lutte que l’Imam Khomeyni menait contre l’Arrogance interne et l’ingérence étrangère, ses pensées sublimes, qui furent inspirées par les purs enseignements de l’Islam et du noble Coran, ont éclairé le chemin du peuple iranien, dans sa lutte contre le régime corrompu Pahlavi. Les visions et les pensées de l’Imam Khomeyni, extraites de ses discours et de ses interviews, ont été rédigées et publiées, dans différents livres, dont « Sahife-ye Nour ». Les pensées libératrices de l’Imam Khomeyni, une vingtaine d’années, après son décès, sont encore bien vivantes, et continuent d’éclairer, comme un flambeau, la voie de la Révolution et de l’Ordre islamique. Sans aucun doute, l’Ayatollah Khamenei, en tant qu’éminent et distingué adepte de l’Imam, et surtout, en tant que son remplaçant, a joué un rôle inégalable, dans la perpétuation de la pensée du Fondateur de la Révolution islamique.

 

Le testament politico-spirituel de l’Imam Khomeyni (Que son âme repose au paradis) constitue la source la plus englobante, qui permet de puiser dans les pensées sublimes de l’Imam qui a très bien su y retracer la feuille de route et les perspectives étincelantes de la Révolution islamique. En d’autres termes, le testament de l’Imam Khomeyni offre un plan englobant qui assure la poursuite du chemin de la Révolution. Ce testament a été rédigé par quelqu’un qui a été un vrai serviteur de Dieu et dont l’héritage précieux reflète les enseignements de l’école de l’Islam. Le vénéré Guide suprême de la Révolution, l’Ayatollah Khamenei, dit à ce propos : "La Révolution islamique, selon les dires du défunt et vénéré Imam Khomeyni, appartient à toutes les couches (de la société) et aux générations d’aujourd’hui et du futur de l’Iran ; or, cette grande nation va sauvegarder ce lourd héritage divin, en totale fidélité aux slogans, à la ligne conductrice et aux principes de la Révolution, et cela, à la lumière de la créativité, de l’ascendance et du progrès." Le testament de l’Imam Khomeyni est rédigé, en une introduction, et d’importants chapitres, dans lesquels, il nous communique ses recommandations aussi bien que ses avertissements, sur divers sujets.

L’Imam Khomeyni commence son testament politique et spirituel par le Hadith al-Thaqalayn du grand Prophète de l’Islam. Le Messager de Dieu a déclaré : "En vérité, je vous confie deux choses de la plus grande valeur et du plus grand poids : le Livre de Dieu et ma maison (la Thaqalayn). En effet, ces deux là ne seront pas séparés, jusqu’à ce qu’ils me rejoignent dans le bassin (de Kowthar, au paradis, le Jour du Jugement)."

En fait, il a voulu bénéficier de ce Hadith dont toutes les écoles de l’Islam reconnaissent l’authenticité, afin de réitérer la place privilégiée du "livre de Dieu" et de la "famille du Prophète", deux grands héritages inséparables. L’Imam Khomeyni réaffirme, ainsi, que si l’on abandonne, une seule fois, l’un des deux, l’autre suivra, de même. Il fait allusion, ensuite, à la tyrannie et aux travestissements advenus au noble Coran, de la part des ennemis de Dieu. "Ainsi, le Coran, qui devait être le guide de l’homme pour la vie morale et matérielle, jusqu’au Dernier Jour, a été transformé, entre les mains d’ennemis connaisseurs et d’amis ignorants, en un instrument de division et de dispute, parmi les hommes, ou abandonné, totalement, à l’arène politique.

L’obéissance au Saint Coran et à l’Ahl-ul-Beit fait honneur à l’école chiite, comme cela est précisé, dans le testament de l’Imam Khomeyni, qui appelle toutes les nations musulmanes, à suivre, de tout cœur et avec dévouement, l’exemple des Imams immaculés et de la culture politique, sociale, économique et militaire de ces Guides magnanimes de l’Humanité. "Laissez-moi déclarer, à ce stade, que mon testament politico-religieux ne s’adresse pas, seulement, à la noble nation iranienne, dit le défunt Imam Khomeyni ; bien plutôt, il est recommandé à toutes les nations islamiques et à tous les peuples opprimés du monde, quelles que soient leur religion ou nationalité…"

Ailleurs, dans son testament, l’Imam Khomeyni souligne l’aspect miraculeux des événements qui ont abouti à la victoire du peuple iranien et au renversement du régime corrompu et stipendié Pahlavi. "Il n’y a aucun doute que la Révolution islamique est différente de toutes les autres révolutions, vu son apparition et ses motivations, autant que dans la qualité des luttes qui ont abouti à sa victoire ; il n’y a aucun doute qu’il s’agissait d’un don divin que Dieu, le Tout-Clément, a offert à cette nation dépossédée". Et puisque le gouvernement issu de cette révolution est basé sur les valeurs religieuses, l’Imam recommande, à tous, de défendre cette doctrine vivifiante. "L’Islam et le gouvernement islamique sont des phénomènes qui, une fois réalisés, assurent la béatitude de l’Homme, dans ce monde et dans l’au-delà. Cette doctrine est capable de mettre fin, définitivement, à toutes les corruptions, à toutes les agressions et à toutes les oppressions, une doctrine qui assure, aussi, l’ascendance de l’homme, vers la perfection, une doctrine qui est présente, dans tous les domaines de la vie individuelle ou sociale, matérielle ou spirituelle, culturelle, politico-économique et militaire de l’Homme, ce qui la distingue, d’ailleurs, de toutes les doctrines non-monothéistes".

Le testament politico-spirituel de l’Imam Khomeyni comprend 18 recommandations majeures, dont la première insiste sur le maintien de l’unité et des motivations divines, pour assurer la perpétuité de la Révolution islamique. De son vivant, aussi, l’Imam avait évoqué, plus d’une fois, l’importance de ces deux facteurs, garants de la victoire et de la poursuite de la Révolution.

L’autre idée essentielle des recommandations de l’Imam Khomeyni concerne le maintien de la vigilance, face aux campagnes trompeuses des ennemis, qui visent à ternir l’image de l’Islam pur. De ceux qui prétendent que les enseignements de l’Islam sont rétrogrades et appartiennent au passé, l’Imam défie leur argumentation et rappelle, à juste titre, que les enseignements de l’Islam, concernant, à titre d’exemple, l’instauration de la justice, le rejet de l’oppression, l’autosuffisance et l’indépendance ou le respect des droits des parents ou d’autrui, en général, ne sont pas de nature à tomber en désuétude.

"Ceux qui conçoivent des idées malignes et qui croient en une séparation de l’Islam de la politique, ces derniers doivent savoir qu’il existe, dans le noble Coran et la Sunna (le cheminement) du Prophète, visiblement, plus de règles et d’enseignements, sur la gouvernance et la politique, qu’il n’en existe, pour d’autres affaires ; or, une grande partie de ses enseignements sont de nature politico-religieuse.", lit-on dans le testament de l’Imam Khomeyni. "Le Grand Prophète Mohammad (Que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) et ses remplaçants ont, eux aussi, formé des gouvernements, et intervenaient, directement, dans la vie politique de leur société.", ajoute le texte.

Plus loin, dans son testament, l’Imam Khomeyni tient à rendre hommage au peuple endurant et dévoué iranien auquel il s’adresse en ces termes : "A vous, très cher peuple d’Iran, je vous conseille de chérir ce bienfait (qu’est l’Ordre de la République islamique), auquel vous avez atteint, à travers votre Jihad grandiose et avec le sang de votre noble jeunesse." Et aux responsables de l’Ordre islamique, il conseille de reconnaître la valeur de ce peuple et de ne ménager aucun effort, pour lui rendre service, surtout, aux opprimés, aux "Mostazafin", qui sont les bienfaiteurs de tous. L’Imam recommande, aussi, d’éviter le luxe et le gaspillage. Il appelle les gens, notamment, les jeunes gens, à éviter de consommer les produits importés superflus, une vogue véhiculée par les publicités à l’occidentale… Il leur demande, également, d’investir davantage dans les productions intérieures, grâce à leur confiance en soi et leur ferme volonté, et de rompre, ainsi, tous les liens de dépendance envers les pays étrangers.

L’Imam prêtait, toujours, une attention particulière à l’éducation, et, surtout, aux universités, car, comme il l’a très bien fait remarquer, l’avenir du pays est entre les mains de la jeunesse d’aujourd’hui. Evoquant, dans sa charte politico-spirituelle, les plans impérialistes visant à vider la jeunesse de son identité et de ses valeurs, l’Imam Khomeyni tient à rappeler cette réalité qu’"il revient au peuple et au gouvernement de la République islamique de ne jamais permettre, aux éléments corrompus et aux hérauts des écoles dérivées ou des tendances venant de l’Est ou de l’Ouest, de pénétrer dans les universités ou d’autres instituts d’éducation".

 








Skip Navigation Links
CitationsCitationsExpand Citations
ActualitésActualitésExpand Actualités
BiographieBiographieExpand Biographie
Lettres et messagesLettres et messagesExpand Lettres et messages
Recueil de poémes de l'imam Recueil de poémes de l'imam Expand Recueil de poémes de l'imam
ŒuvresŒuvresExpand Œuvres
ArticlesArticlesExpand Articles
TestamentTestamentExpand Testament
SouvenirsSouvenirsExpand Souvenirs
Points de vuePoints de vueExpand Points de vue
ConstitutionConstitutionExpand Constitution